Algérie Maroc: Les propos d’Abdelkader Messahel suscitent la colère des Marocains

Le ministre algérien des Affaires étrangères a provoqué la colère de Rabat en accusant les banques marocaines et la compagnie aérienne Royal Air Maroc de transporter du haschisch. « Les banques marocaines, c’est le blanchiment de l’argent du haschisch, ça tout le monde le sait. C’est des chefs d’États africains qui me le disent », a déclaré Abdelkader Messahel lors de l’université d’été du FCE. « Si c’est ça les banques, je ne sais pas, personne ne nous impressionne. La Royal Air Maroc [la compagnie publique marocaine, NDLR] transporte autre chose que des passagers, et cela tout le monde le sait. On n’est pas le Maroc, on est l’Algérie. On a un potentiel, on a de l’avenir. Nous sommes un pays stable », a-t-il ajouté

Le ministre marocain des Affaires étrangères a immédiatement fustigé des « propos affabulatoires », qui sont « d’un niveau d’irresponsabilité sans précédent dans l’histoire des relations bilatérales » et « témoignent d’une ignorance aussi profonde qu’inexcusable des normes élémentaires du fonctionnement du système bancaire et de l’aviation civile ». « Ces déclarations sans fondement ne sauraient porter atteinte à la crédibilité ni au succès de la coopération (…) avec les pays africains », a encore souligné Rabat, avant de cibler à son tour Alger. « Ces allégations mensongères ne peuvent justifier les échecs ou cacher les véritables problèmes économiques, politiques et sociaux de ce pays », a-t-il poursuivi

FG

Be the first to comment

اترك رد